Améliorez le confort d'été de votre logement

Le confort d’été ne se résume pas à investir dans un système de climatisation pour obtenir de la fraîcheur. Des astuces simples aux travaux d’amélioration, découvrez comment créer un vrai confort d’été, indispensable durant les fortes chaleurs.

ameliorer confort d'été logement


Les astuces pour améliorer le confort d’été


 Le confort d’été, au même titre que le confort d’hiver, est précieux surtout lors des fortes chaleurs. Il caractérise un bâtiment capable de conserver la fraîcheur des lieux à ses occupants malgré la chaleur externe sans avoir recours à un système de climatisation.

Grâce à des astuces simples, vous pouvez améliorer le confort d’été de votre logement surtout pendant les grosses périodes de chaleur et sans avoir recours forcément à la climatisation.

Les premiers déclics pour vous protéger du rayonnement en journée :

- Baissez les stores dès que le soleil chauffe de trop,
- rabattez les volets ou persiennes dès le matin, « à la fraîche »,
- laissez les fenêtres ouvertes pour favoriser la circulation de l’air et refermez-les dès que la température extérieure est plus importante que la température de votre logement,
- évitez d’utiliser vos appareils électroménagers (notamment les appareils de cuisson) qui vont créer de la chaleur supplémentaire.

Les astuces pour garder un intérieur frais après une journée bien ensoleillée :

- Dès que la température extérieure est plus agréable que chez vous, en général en soirée au coucher du soleil, ouvrez les fenêtres de toutes les pièces afin de faire entrer et circuler l’air frais. Les murs, plafonds et planchers stockeront cet air bienvenu pour le restituer la journée suivante,
- arrosez vos plantes en soirée pour rafraîchir l’air ambiant,
- si vous en avez un, déclenchez votre ventilateur portable ou de plafond pour générer de l’air frais.

D’autres astuces pratiques vous permettront de gagner en confort lors des fortes chaleurs :

- Posez des canisses, bambous et installez une pergola si vous vivez en maison,
- faites pousser du gazon si vous avez un jardin afin de réduire le réfléchissement du soleil,
- plantez des arbres à feuilles caduques (feuilles repoussant dès le printemps) ou assez massifs pour créer de l’ombre tels que le saule pleureur, le tilleul, le chêne, le bouleau, etc., qui favorisent une agréable fraîcheur.

Ventilation, rafraîchissement et climatisation


Avant d’investir dans un système de climatisation, assurez-vous qu’un système de ventilation naturelle ne peut suffire à rafraîchir votre logement.

Si la température extérieure est inférieure à celle de vos pièces, optez pour la ventilation naturelle, surtout entre minuit et six heures du matin et ouvrez vos fenêtres pour optimiser l’apport de fraîcheur.

Si cette tentative s’avère vaine, vous pouvez investir dans des systèmes de rafraîchissement permettant de réduire, de façon artificielle, la température de l’air ambiant sans possibilité de réglage de la température.

En revanche, si la programmation d’une température est intégrée au système, il s’agit d’une climatisation.

Un climatiseur est un système thermodynamique constitué d’un circuit fermé (et étanche) dans lequel circule un fluide frigorigène qui produit de la fraîcheur (au cours d’un cycle frigorifique) en captant les calories ambiantes et en les rejetant ensuite à l’extérieur.

Dans la famille des climatisations, il y a :
- Les systèmes de climatisation individuels à unité,
- les systèmes de climatisation centralisés.

Les systèmes de climatisation individuels à unité se déclinent en deux principaux équipements : les monoblocs (une unité) et les split-systèmes (deux unités dont l’une située à l’extérieur).

Les systèmes de climatisation centralisés, la plupart réversibles, se déclinent, eux aussi, en deux principales technologies : les multi-splits et les pompes à chaleur réversibles (PAC air/air) reliées à des ventilo-convecteurs, à un plancher rafraîchissant ou à un réseau de gaines.

+ d’infos :
L’installation d’un plancher rafraîchissant ou d’un réseau de gaines n’est réalisable que dans le cadre d’une construction neuve ou de gros travaux de rénovation.

 

Les petits et grands travaux pour améliorer le confort d’été


L’inertie thermique
d’un bâtiment est un élément fondamental pour assurer le confort d’été et d’hiver. Cela désigne la capacité d’un bâtiment à stocker la chaleur dans les murs et planchers et à la restituer plus tard : en été, votre logement sera rafraîchi tout au long de la journée, en hiver, il sera réchauffé, notamment en soirée.

Ainsi, plus les murs seront épais et habillés de matériaux favorisant ce phénomène d’inertie (la pierre ou le béton pour ne citer qu’eux), plus l’inertie thermique de vos murs sera forte dans les pièces. En été, une bonne inertie thermique est aussi un bouclier contre les surchauffes. Idéalement, l’inertie thermique est à prévoir dès la conception du logement.

Tout aussi importante que l’inertie thermique, l’isolation thermique participe au confort d’été d’un logement. La technique la plus efficace pour assurer à la fois confort d’hiver et confort d’été est l’isolation thermique par l’extérieur : l'enveloppe isolante réalisée en extérieur permet de supprimer la majorité des ponts thermiques, un bénéfice indispensable en hiver, et de se protégrer des surchauffes estivales.
 
Dans tous les cas, si vous souhaitez réaliser des travaux pour améliorer le confort d'été de votre logement, faites appel à des professionnels qualifiés.


Crédit photo ©EDF - CONTY BRUNO

Merci de votre avis !

En savoir plus

Le confort d’été ne se résume pas à investir dans un système de climatisation pour obtenir de la fraîcheur. Des astuces simples aux travaux d’amélioration, découvrez comment créer un vrai confort d’été, indispensable durant les fortes chaleurs.

Pour aller plus loin

En ce moment sur le forum

Construction - Neuf

37 discussions sur le forum Voir les discussions
Simulateur Prêt Travaux bonifié par EDF
Simulateur

Simulez votre prêt travaux bonifié par EDF

Faire une simulation

Trouvez un professionnel
près de chez vous