Retour à l'accueil
Coup de pouce Chauffage
Financement

« Coup de pouce Chauffage » : une aide financière exceptionnelle pour vos travaux de rénovation énergétique

Créé le 06 février 2019 __ Modifié le 19 février 2019

Vous souhaitez réaliser des économies d’énergie dans votre logement ? Faire un geste pour l’environnement ? Jusqu’au 31 décembre 2020, profitez du Coup de pouce pour vos travaux !

Scroll

Qu’est-ce que l’opération Coup de pouce ?

 

Le « Coup de pouce Chauffage » a pour objectifs de vous aider à réaliser des travaux performants en matière d’économies d’énergie, de baisser votre facture et d’agir pour l’environnement.

 

Comment ?

 

Pour tous les ménages en France métropolitaine, nous vous versons une prime énergie, sans conditions de ressources, pour le remplacement :

 

  • De votre chaudière individuelle au fioul, gaz ou charbon, autre qu’à condensation, par une solution performante :
    • Une pompe à chaleur air/eau, eau/eau ou hybride
    • Une chaudière biomasse neuve de classe 5
    • Un système solaire combiné
    • Une chaudière au gaz à très haute performance énergétique

  • De votre système de chauffage individuel fonctionnant principalement au charbon par :
    • Un appareil indépendant de chauffage au bois labellisé Flamme verte 7* ou possédant des performances équivalentes

 

Vous avez un projet de rénovation énergétique en Corse ? Nous vous invitions à vous rapprocher de notre réseau de partenaires locaux qui vous feront bénéficier du Coup de pouce Chauffage avec EDF.

 

L’opération Coup de pouce, que nous soutenons, est mise en place par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE).

Coup de pouce et bailleurs sociaux

 

Notre engagement en faveur de l’opération Coup de pouce s’applique également aux bailleurs sociaux pour la rénovation énergétique de leur patrimoine locatif résidentiel en France continentale.

 

A ce titre, EDF a signé la Charte d’engagement « Coup de pouce Chauffage » dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) et a développé des offres concernant :

 

  • Le remplacement d'une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par :
    • Une chaudière biomasse neuve de classe 5
    • Une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau
    • Un système solaire combiné
    • Une pompe à chaleur hybride
    • Une chaudière au gaz à très haute performance énergétique

  • Le remplacement d’un chauffage individuel fonctionnant principalement au charbon par :
    • Un appareil indépendant de chauffage au bois labellisé Flamme verte 7* ou possédant des performances équivalentes

  • Le remplacement d’une chaudière collective au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par :
    • Un raccordement à un réseau de chaleur alimenté majoritairement par des énergies renouvelables ou de récupération.

 

Pour en savoir plus, les Bailleurs Sociaux peuvent découvrir en détail nos offres sur le site EDF Collectivités

Êtes-vous éligible au Coup de pouce et quel montant de prime pouvez-vous espérer ?

 

Le dispositif « Coup de pouce Chauffage » est ouvert à tous les ménages. Son montant dépend de vos ressources et du type de travaux que vous allez réaliser dans votre logement.

 

Vous souhaitez connaître le montant de la prime qui vous sera versée par EDF ? Comparez les revenus de votre ménage à la grille ci-dessous : s’ils sont strictement inférieurs à ceux de ce tableau, vous pouvez bénéficier du montant maximal de la prime énergie (selon le type de travaux réalisés) !

*Tableau de ressources

Nombre de personnes composant le ménage

Plafonds de revenus du ménage en Île-de-France (€)

Plafonds de revenus du ménage pour les autres régions (€)

1

24 194

18 409

2

35 510

26 923

3

42 648

32 377

4

49 799

37 826

5

56 970

43 297

Par personne supplémentaire

+ 7 162

+ 5 454

 

Rendez-vous sur notre simulateur pour estimer le montant de votre prime EDF.

Des travaux et des primes : quel montant pour quelle solution technique ?

 

Le montant de votre prime énergie est fonction de vos ressources, de la solution installée ainsi que du type de chauffage remplacé.

 

A savoir :

 

  • Le remplacement d'une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par une chaudière biomasse neuve de classe 5 :
    • 4 000 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
    • 2 500 euros pour les autres ménages

 

⇒ Les conditions techniques à respecter :

 

  • L’équipement installé respecte les seuils de rendement énergétique et d’émissions de polluants de la classe 5 de la norme NF EN 303.5.
  • L’équipement doit être installé dans une maison individuelle.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses », valide à la date d’engagement des travaux.

 

 

  • Le remplacement d'une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par une pompe à chaleur air-eau, eau-eau ou hybride :
    • 5 500 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
    • 3 500 euros pour les autres ménages

 

⇒ Les conditions techniques à respecter pour les pompes à chaleur air/eau ou eau/eau :

 

  • Selon le règlement (EU) n° 813/2013 de la commission du 2 août 2013, l’efficacité énergétique saisonnière (ηs) doit être supérieure ou égale à : 111 % pour les PAC moyenne et haute température et 126 % pour les PAC basse température.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’une pompe à chaleur », valide à la date d’engagement des travaux.

 

⇒ Les conditions techniques à respecter pour les pompes à chaleur hybrides :

 

  • Selon le règlement (EU) n° 813/2013 de la commission du 2 août 2013 l’efficacité énergétique saisonnière (ηS) doit être supérieure ou égale à 111 % pour la pompe à chaleur munie de son dispositif d’appoint (hors dispositif de régulation de la température).
  • Le dispositif doit être équipé d’un régulateur (régulateur de classes IV, V, VI, VII ou VIII).
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’une pompe à chaleur », valide à la date d’engagement des travaux.

 

 

  • Le remplacement d'une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par un système solaire combiné :
    • 4 000 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
    • 2 500 euros pour les autres ménages

 

⇒ Les conditions techniques à respecter :

 

  • Le système doit être couplé à des émetteurs de chauffage central de type basse température permettant une optimisation de la valorisation de l’énergie solaire.
  • Les capteurs solaires doivent avoir une productivité supérieure ou égale à 600 W/m² de surface d’entrée de capteur, calculée en multipliant le rendement optique du capteur mesuré en condition Delta(T)=0 par un rayonnement (G) de 1000 W/m².
  • Les capteurs solaires doivent posséder une certification CSTBat ou Solarkeymark ou équivalente.
  • Les capteurs solaires produisant à la fois électricité et chaleur sont exclus.
  • L’équipement doit être installé dans une maison individuelle.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire et dotés de capteurs solaires » valide à la date d’engagement des travaux.

 

 

  • Le remplacement d'une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par une chaudière au gaz à très haute performance énergétique :
    • 1 200 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
    • 600 euros pour les autres ménages

 

⇒ Les conditions techniques à respecter :

 

  • L’efficacité énergétique saisonnière (Etas) de la chaudière seule pour le chauffage des locaux doit être supérieure ou égale à 92%.
  • La puissance thermique nominale de la chaudière doit être inférieure ou égale à 70 kW.
  • La chaudière doit être équipée d’un régulateur de classe IV, V, VI, VII ou VIII.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’une chaudière condensation ou micro-cogénération gaz ou fioul », valide à la date d’engagement des travaux.

 

 

  • Le remplacement d'un équipement de chauffage individuel fonctionnant principalement au charbon par un appareil indépendant de chauffage au bois :
    • 800 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
    • 500 euros pour les autres ménages

 

⇒ Les conditions techniques à respecter :

 

  • L’équipement doit être installé dans une maison individuelle.
  • L’équipement doit être labellisé Flamme verte 7* ou posséder des performances équivalentes.
  • Pour les appareils utilisant des bûches de bois, le rendement énergétique est supérieur ou égal à 75% et la concentration en monoxyde de carbone des fumées est inférieure ou égale à 0,12%.
  • Pour les appareils utilisant des granulés de bois, le rendement énergétique est supérieur ou égal à 87% et la concentration en monoxyde de carbone des fumées est inférieure ou égale à 0,02%.
  • La concentration en monoxyde de carbone des fumées est mesurée à 13% d’O2.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses », valide à la date d’engagement des travaux.

A noter

Pour une même opération, vous ne pouvez prétendre qu’à une seule prime versée dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE).

Quelles sont les étapes à suivre pour bénéficier du Coup de pouce ?

 

  1. Choisissez le type de travaux compatible avec le Coup de pouce que vous souhaitez effectuer.
  2. Inscrivez-vous sur le site de la Prime énergie EDF avant de signer le devis travaux.
  3. Signez le devis qui vous est proposé par un professionnel RGE.
  4. Faites réaliser vos travaux d’économie d’énergie !
  5. Retournez-nous les documents (devis signé, factures, attestations sur l’honneur, etc.) dans les délais prévus.

A noter

Dans le cadre du Coup de pouce, la facture de vos travaux devra également mentionner la dépose de l’équipement de chauffage existant, le fait que cet ancien équipement n’est pas à condensation, l’énergie de chauffage de l’équipement déposé, le type d’équipement déposé et la performance du système de chauffage installé.

Bénéficiez d'aides supplémentaires pour vos travaux

 

Saviez-vous que ces travaux vous rendent éligible à d’autres aides complémentaires ?
Vous pouvez cumuler, sous conditions, la prime énergie d’EDF avec :

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : le CITE finance une partie de vos travaux de rénovation énergétique en fonction de vos ressources et de la composition de votre foyer. Vous pouvez ainsi déduire jusqu’à 30% du montant des dépenses engagées et jusqu’à 50% du coût de la main d'œuvre pour la dépose de la cuve à fioul en cas de remplacement de votre chaudière au fioul par une solution plus écologique et plus performante.

La TVA réduite à 5,5% pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique.

L’offre « Habiter mieux agilité » de l’Anah : cette aide financière est versée sous conditions et réservée aux travaux de changement de système de chauffage ou d’isolation pour une maison de plus de quinze ans.

Le chèque énergie : il s’agit d’une aide nominative au paiement des dépenses d'énergie du logement. Il peut servir à financer des travaux de rénovation dans certaines conditions et remplace les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz naturel. Le niveau de revenu fiscal de référence était, en 2018, de 7 700€ pour une personne.

Le réseau FAIRE ne propose pas d’aide financière mais ses conseillers peuvent vous aider :

 

  • A identifier les aides auxquelles vous pouvez prétendre
  • A trouver les professionnels qui ont la qualification RGE indispensable pour bénéficier des financements
  • A vous inscrire dans un parcours de rénovation en vous aidant à identifier les travaux d’amélioration énergétique à envisager pour votre logement

Allez plus loin dans vos travaux de rénovation énergétique

 

Vous avez des projets ? EDF vous aide à les construire en identifiant le budget et les aides possibles en fonction de la nature des travaux envisagés.
Rendez-vous sur notre simulateur Travaux et financement pour trouver l’aide qu’il vous faut !

 

D’autres travaux de rénovation existent pour toujours plus de confort et d’économies d’énergie !

 

Estimez l’étiquette énergie de votre logement et découvrez comment l’optimiser avec les bons travaux grâce à notre simulateur !

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Heureux que vous ayez trouvé la bonne information. Bonne navigation !