Complétez votre isolation en toiture avec une solution végétalisée

toiture végétale


Un complément isolant


Recouvrir votre toiture de verdure, végétaux et autres plantes ? L’idée peut paraître originale mais elle offre de véritables avantages par ses apports isolants. Il est cependant important de noter que cette méthode ne doit pas être utilisée seule, mais plutôt comme complément de votre isolation déjà existante.

 

Un isolant thermique et phonique

 

L’éco toit ou toit végétalisé comme on peut aussi le nommer, peut réduire significativement  les variations de températures de votre logement en augmentant l’inertie de la construction, et en retardant par un « déphasage » la propagation des apports de chaleur. Un atout qui permet de maximiser le confort intérieur, surtout en été où la fraîcheur est conservée plus facilement.

De même sur le plan phonique, le toit végétalisé absorbe les ondes sonores, réduisant ainsi les nuisances aériennes. Se mettre au vert, c’est bien s’offrir confort et calme.

 

Différentes techniques de toit végétalisé


En premier lieu, il faut que vous disposiez d’un toit peu pentu (maximum 35°). Réclamant des compétences techniques importantes, il est impératif de faire appel à un professionnel pour la réalisation de votre toiture végétalisée qui respectera les règles professionnelles en vigueur pour ce type de travaux. °). Différentes possibilités s’offrent à vous pour végétaliser votre toiture.

- la végétalisation extensive : Technique qui ne vous offrira pas un jardin sur votre toit (contrairement à la végétalisation intensive) mais plutôt un "tapis végétal." L’idée est ici de créer un écosystème simple, réclamant peu d’entretien et s’adaptant à tous supports. La végétalisation extensive est ainsi la solution la plus pratique et facile à mettre en place sur une terrasse déjà existante. Cette méthode peut être réalisée sur du béton, de l’acier ou du bois, sur des pentes de 20° maximum.

- La végétalisation semi-intensive : Sur le même principe que la végétalisation extensive, il s’agit ici de l’améliorer avec un choix de matériaux et cultures de meilleure qualité. Là-aussi, l’idée  réside en un entretien bien plus limité que pour un jardin traditionnel.

- La végétalisation intensive : Reprenant l’idée du jardin suspendu, cette technique réclame une quantité importante de terre (entre 20cm et 60cm) car il s’agit en fait de créer un véritable jardin sur votre toit comme il aurait été au sol. Gazon, arbres et arbustes, végétaux de grande taille, c’est à vous d’imaginer le jardin de vos souhaits. Attention, il est impératif d’y prévoir un revêtement d’étanchéité qui résistera aux racines, une couche de drainage ainsi qu’une couche filtrante. La végétalisation intensive réclame aussi un entretien important et régulier. Le plus pratique étant un système d’arrosage automatique. Notez que cette technique ne peut être réalisée que pour certains toits ou terrasse, avec une pente inférieure à 5%.

Un apport écologique


Si la toiture végétalisée compte des atouts esthétiques indéniables et offre des qualités en apport isolant de choix, elle est  aussi un concept des plus bénéfiques pour la planète. Réduisant l’émission de CO2 par sa fixation sur le végétal et favorisant la production d’oxygène, ce toit permet de lutter contre la surchauffe en ville pendant l’été et aide de diminuer la pollution atmosphérique urbaine.

 

 

Merci de votre avis !

Pour aller plus loin

En ce moment sur le forum

Isolation et ventilation

211 discussions sur le forum Voir les discussions
Simulateur Prêt Travaux bonifié par EDF
Simulateur

Simulez votre prêt travaux bonifié par EDF

Faire une simulation

Trouvez un professionnel
près de chez vous