Problèmes d’humidité, tout commence par un diagnostic

Les infiltrations, la condensation ou encore les remontées d’humidité du sol sont autant de causes pouvant provoquer des pathologies au sein de votre logement. Si les dégradations sont aisément repérables, car visuelles, diagnostiquer la source du problème réclame une analyse pointue. Et cela débute par un diagnostic d’humidité réalisé par un professionnel compétent et qualifié.

 

diagnostic humidité


D’où peuvent provenir les traces d’humidité ?


Les différentes causes provoquant des pathologies dues à l’humidité mettent en jeu des phénomènes physico-chimiques complexes et font appel à une bonne connaissance des techniques et pratiques constructives. L’identification de ces causes par soi-même est difficile voire risquée (risque de faire des travaux non opportuns). Nous vous recommandons fortement de faire appel à une entreprise spécialisée et qualifiée QUALIBAT (exemple QUALIBAT 1542 : assèchement des murs par traitement des remontées capillaires).

 

Les causes :

  •     La condensation : elle se produit sur les surfaces froides lorsque les conditions suivantes sont réunies : excès d’humidité dans l’air et présence de surfaces froides sur lesquelles la vapeur d’eau contenue dans l’air va se condenser ; la condensation peut également se produire à l’intérieur d’un mur ou d’un isolant thermique (dépourvu de pare-vapeur) puisque la vapeur d’eau traverse la plupart des matériaux de construction ;
  •     Les remontées capillaires provenant du sol ; ces zones sont visibles car le mur prend généralement une couleur ou un aspect différent ; ce phénomène concerne aussi bien l’extérieur que l’intérieur des murs ;
  •     Les infiltrations au niveau de la toiture essentiellement (tuile cassée ou déplacée, infiltration au niveau d’un solin…) ou via  d’éventuelles fissures dans vos murs ;
  •     Le ruissellement de l’eau de pluie sur les murs extérieurs ;
  •     Les causes accidentelles comme la rupture d’une canalisation ; en général ces causes sont plus facilement identifiables, sauf si la canalisation est enterrée dans le sol ou dans une dalle en béton.


Mesurer le taux d’humidité

 

Seul le spécialiste est en mesure d’identifier la cause d’un problème d’humidité. Cependant l’analyse visuelle ne donne que des éléments qualitatifs. Des mesures d’humidité pourront compléter et étayer l’analyse de l’expert. L’appareil utilisé couramment dans le diagnostic humidité est l’humidimètre (à ne pas confondre avec l’hygromètre). La mesure réalisée par l’humidimètre repose sur la modification des propriétés physico-chimiques d'un matériau en présence d'humidité. Les mesures sont immédiatement disponibles sans avoir à prélever d’échantillons. Cependant la mesure est peu précise et ne qualifie que la couche superficielle du matériau. La confirmation de la mesure d’une zone humide peut se faire par rapport à la mesure d’une zone sèche du même matériau.

 

Pour une mesure plus précise de l’humidité d’un matériau et dans son épaisseur, il faut faire un prélèvement et le soumettre à une méthode de mesure telle que la « bombe à carbure » de calcium. Cette mesure peut se faire sur place.
Quant à l’hygromètre, il donne le taux d’humidité relative de l’air (en %) dans une pièce. La zone optimale d’humidité relative, ou de vapeur d’eau contenue dans l’air, est comprise entre 40 et 70% environ. En deçà de 40% l’air est jugé trop sec et peut donner lieu à gênes et irritations, tandis qu’une valeur supérieure à 70% donne lieu à des condensations potentielles sur les surfaces « plus froides ».

 

L’interprétation du diagnostic humidité

 

Réaliser un diagnostic pointu représente la première étape. Son interprétation et analyse est ensuite la clé pour être sûr de traiter au mieux ces nuisances. L’expert en charge du diagnostic vous livrera donc ses conclusions :

  •     Commentaires quant aux risques pour la construction et ses occupants
  •     Sources des traces d’humidité
  •     Localisation des causes

 

Un rapport du diagnostic

 

Un professionnel qualifié pour les pathologies liées à l’humidité vous établira un rapport des relevés effectués lors de son diagnostic d’humidité. Dans ce document écrit, vous trouverez ainsi :

  •     Le détail des relevés et des mesures d’humidité de chaque zone étudiée
  •     Une préconisation quant au traitement à effectuer


Tout l’apport d’un expert sera ainsi l’analyse des résultats obtenus. Ses commentaires concernant les risques pour votre construction et ses occupants devront être les plus précis possibles. N’hésitez pas à demander des clarifications si besoin.


Lors des cas les plus problématiques, des travaux complémentaires lourds peuvent s’avérer nécessaires comme la mise à nu des fondations. Préférez ne pas faire réaliser les travaux par la société responsable du diagnostic. L’indépendance entre les deux entreprises est préférable.

 

Un diagnostic humidité : une affaire de professionnel

 

Si vous avez recours à un diagnostic d’humidité, c’est que les problèmes ont pris suffisamment d’ampleur pour être clairement visibles. Il est donc primordial d’obtenir un diagnostic réalisé par un expert. En effet, les erreurs quant aux causes de l’humidité sont courantes si l’on n’est pas professionnel du domaine. De même, les infiltrations  - sources courantes des problèmes d’humidité – restent souvent bien difficiles à repérer et réclament un traitement bien particulier.

Autre point primordial : la connaissance de l’ensemble des traitements possibles. Seul un pro pourra vous orienter vers la solution la plus adaptée à votre situation.

Merci de votre avis !

En savoir plus

 

L’humidité peut causer une très grande dégradation des murs. Pour prévenir certaines des causes d’humidité, pensez donc à isoler votre logement.

 

Pour aller plus loin

En ce moment sur le forum

Isolation et ventilation

211 discussions sur le forum Voir les discussions
Simulateur

Comment choisir le bon isolant ?

Faire une simulation

Trouvez un professionnel
près de chez vous