La paille pour l’isolation, un peu en rénovation, beaucoup en construction

La paille est utilisée pour certains travaux de rénovation et de construction. Ses qualités reconnues font de la paille un bon isolant thermique. Il faut tout de même la poser avec moult précautions. Nos conseils.




La paille, un matériau isolant à part entière


La paille, reconnue matériau isolant par la réglementation thermique 2012 (RT 2012), possède des qualités intéressantes dans le cadre de travaux d’isolation thermique, en rénovation mais surtout en construction neuve :
- Disponible en quantités illimitées ;
- Durable ;
- Bonne résistance mécanique ;
- Hygrorégulateur ;
- Faible énergie grise depuis sa conception jusqu’à son recyclage ;
- Très bon rapport qualité/prix.


Isolation thermique et paille : cas pratiques

 

En vrac, en bloc ou en botte, la paille est posée sous différentes formes. Ce matériau isolant peut servir à l’isolation thermique de différentes zones d’un bâtiment.

Sous forme de botte, la paille est utilisée pour remplir les murs, souvent en ossature bois, afin de renforcer la performance d’une construction neuve. Le CSTB a d’ailleurs déjà délivré un Avis Technique pour la botte de paille utilisée comme isolant.

La botte de paille peut aussi être utilisée dans le cadre d’une l’isolation par l’extérieur mais sans Avis Technique du CSTB obtenu à ce jour, la technique de pose est plutôt utilisée pour de l’auto-construction.

La paille en vrac est, enfin, mélangée avec la chaux pour la réalisation de béton léger, des chapes et des enduits isolants.

Isoler avec la paille : prenez vos précautions

• On note que le coefficient de conductivité thermique n’est pas le plus intéressant comparé à d’autres matériaux isolants type laine de verre ou ouate de cellulose : il se situe entre 0,050 et 0,075 W/mK. Ce qui oblige à poser la paille sur une grande épaisseur, d’où son usage plus limité dans le cadre d’une rénovation.

• La paille doit être posée avec un parement, car c’est un matériau isolant inflammable. Il faut donc éviter de la mettre en contact avec les conduits de cheminée, les spots d’éclairage et fils électriques.

• Dotée d’une faible inertie thermique, la paille, isolant, est en général complétée par la pose d’une structure faisant office de mur par exemple en béton.

• La paille ne doit pas être exposée à l’eau ; même si c’est un matériau hygrorégulateur car elle risque de perdre ses caractéristiques thermiques, voire de pourrir.

• Pour la protéger des risques d’humidité, il faut prévoir un drainage, des enduits de protection et des murs de soubassement.

Crédit photo : © nito - Fotolia.com


Merci de votre avis !

Pour aller plus loin

En ce moment sur le forum

Isolation et ventilation

211 discussions sur le forum Voir les discussions
Simulateur Prêt Travaux bonifié par EDF
Simulateur

Simulez votre prêt travaux bonifié par EDF

Faire une simulation

Trouvez un professionnel
près de chez vous