Le pare-vapeur : isolation de qualité, étanchéité performante

Empêchant la vapeur de s’introduire et de stagner dans les parois et matériaux isolants, le pare-vapeur garantit une isolation de qualité et une étanchéité performante de votre logement. Le choix et la pose d’un pare-vapeur sont essentiels pour une bonne efficacité de cette membrane, associée à une ventilation adaptée.

 

 

 

Le rôle du pare-vapeur en isolation

 


Le pare-vapeur, ou frein vapeur, se présente sous la forme d’une membrane étanche (ou feuille), composée de couches de matériaux tels le polyéthylène (PE), le polypropylène (PP) ou encore le papier Kraft.

Dans le cadre d’une isolation, il permet d’empêcher la diffusion et la stagnation de la vapeur d’eau dans les parois et matériaux isolants d’un logement.

Le pare-vapeur est, par exemple, recommandé pour l’isolation des combles (toiture), très exposés à l’humidité et aux variations de température affectant la teneur tolérable en vapeur d'eau.


Le pare-vapeur assure aussi une étanchéité à l’air et préserve les matériaux isolants des risques d’humidité, ce qui leur permet de conserverplus longtemps leurs qualités isolantes intactes.

A contrario, son action diffère du rôle d’un écran sous toiture qui est de faire circuler la vapeur d’eau.

C’est bon à savoir ! 
- Le pare-vapeur n’est pas toujours indispensable selon la nature du matériau isolant utilisé s'il résiste à l'humidité par ses caractéristiques, au même titre que la laine de verre, la fibre de bois ou encore le polyuréthane.  


La pose du pare-vapeur


Le pare-vapeur doit être posé avec minutie et en continu, entre l’isolant et le parement de finition.

Il est impératif de le poser côté intérieur, soit côté chauffé.
Sinon, vous risquez de créer de la condensation et d'abîmer l'ensemble et ainsi de recommencer le chantier de zéro...

Les joints qui l’entourent doivent être réalisés à la perfection pour assurer une bonne étanchéité à l’air.

Le pare-vapeur est fixé selon plusieurs techniques :
- agrafé,
- scotché,
- cloué.

Il peut être fixé sur les chevrons, les solives ou encore les montants.
A chaque professionnel qualifié, sa méthode !


Bien choisir votre pare-vapeur

 


On choisit un pare-vapeur en fonction du facteur de résistance à la diffusion de vapeur d’eau symbolisé par la lettre grecque « µ » (prononcez "mu"). Plus « µ » sera élevé, plus la résistance du matériau sera grande.

Autre élément à prendre en compte, la valeur Sd, exprimée en mètres, qui détermine la perméabilité d’un matériau à la vapeur d’eau.
Plus Sd sera élevée, plus le matériau sera perméable à la vapeur d’eau.

Côté prix : un pare-vapeur coûte environ entre 1,5 et 3€ le m²*, hors mise en oeuvre.

C’est bon à savoir !
- La réglementation thermique 2012 (RT 2012) rend obligatoire la pose d’un pare-vapeur dans le cadre d’une construction neuve.
- Si vous faites rénover votre logement, rien ne vous oblige à intégrer un pare-vapeur.
Tout dépendra du système de ventilation, de la qualité de l’étanchéité à l’air de votre logement ou encore de votre région d’habitation.


* Prix indicatifs et approximatifs issus de la grande distribution à faire confirmer auprès de professionnels au moment de l'achat.


Crédit photo : © minicel73 - Fotolia.com

 

Merci de votre avis !

Pour aller plus loin

En ce moment sur le forum

Isolation et ventilation

211 discussions sur le forum Voir les discussions
Simulateur

Simulez vos Aides & Subventions pour vos travaux

Faire une simulation

Trouvez un professionnel
près de chez vous