Fonctionnant sur le même principe que la VMC, la ventilation mécanique répartie (VMR) force la circulation de l’air des pièces à vivre vers les pièces de service.
Performant, ce système de ventilation, uniquement posé dans le cadre d’une rénovation et interdit dans une construction neuve, doit être choisi selon des exigences bien précises.

 

vmr


La ventilation mécanique répartie : principe


La ventilation mécanique répartie fonctionne de la même façon que la ventilation mécanique contrôlée (VMC) : l’air vicié est évacué par les pièces de services et l’air sain entre par les pièces à vivre (séjour, chambres). La particularité de la VMR tient à sa technologie qui force la circulation de l’air des pièces de vie vers les pièces de service.

Ce système de ventilation est composé d’aérateurs individuels, pouvant fonctionner par intermittence ou en permanence, situés dans les pièces de service. Des entrées d’air auto réglables sont installées dans les pièces de vie, au-dessus des fenêtres.

La ventilation mécanique répartie est un système pouvant être posé uniquement dans le cadre d’une rénovation. En effet, la réglementation thermique en vigueur (RT 2012) interdit l’installation d’une VMR dans un logement neuf.

 

La ventilation mécanique répartie : quels bénéfices ?


Système de ventilation efficace du fait du nombre d’aérateurs installés, la ventilation mécanique répartie est simple à installer.

Dans le cadre d’un projet de rénovation, la ventilation mécanique répartie est ainsi une bonne alternative à la VMC quand cette dernière est trop complexe à mettre en œuvre. En effet, il n’y a aucun passage de gaines à prévoir à travers les murs comme pour l’installation d’une VMC et donc pas de gros travaux à prévoir.
Enfin, l’entretien est assez facile puisqu’un dépoussiérage suffit.

Réglementation et prix


Comme tout système, il faut choisir une VMR en fonction de ses performances et ainsi d’opter pour des appareils certifiés.

A ce jour, la norme de référence pour la VMR est la norme « NF » mais aussi le Label « Promotélec Rénovation Energétique ».

Voici quelques exigences à respecter dans le choix d’une ventilation mécanique répartie :
- En maison individuelle ou en habitat collectif, la puissance électrique absorbée des aérateurs doit être inférieure ou égale à 10 W pour les pièces humides comme les WC et la salle de bains, à 15 W « en débit réduit cuisine » et à 40 W « en grand débit cuisine »,
- dans le cadre d’un projet de rénovation, le système de ventilation choisi doit être conçu pour faire circuler l’air des pièces principales vers les pièces de service.

Côté prix, ils varient en fonction du nombre d’appareils à installer mais en moyenne, comptez entre 100 à 600 € pour chaque aérateur.

*Source Promotélec


© SOMATUSCANI - fotolia.fr

Merci de votre avis !

En savoir plus

Fonctionnant sur le même principe que la VMC, la ventilation mécanique répartie force la circulation de l’air des pièces à vivre vers les pièces de service. Performant, ce système de ventilation est uniquement posé dans le cadre d’une rénovation.

Pour aller plus loin

En ce moment sur le forum

Isolation et ventilation

211 discussions sur le forum Voir les discussions
Simulateur

Comment choisir le bon isolant ?

Faire une simulation

Trouvez un professionnel
près de chez vous