Puits canadien ou provençal : la géothermie pour chauffer ou rafraîchir

Basé sur le principe de la géothermie, le puits canadien ou puits provençal est un procédé permettant d’exploiter l’air du sol pour refroidir ou réchauffer un logement. Couplé à une VMC, ce système, moyennant un dimensionnement et une mise en œuvre réalisés dans les règles de l’art, peut être gage d’économies d’énergie et d'une température constante.

 

puits canadien provencal geothermie


Puits canadien ou provençal : géothermie et VMC ?


Déjà connu des Romains, le puits canadien, ou puits provençal, est un procédé issu de la géothermie permettant d’obtenir un air réchauffé ou rafraîchi au sein d’un logement, selon la saison et les besoins, grâce à l’action d’un système de ventilation, type VMC double flux.

L’air extérieur circule dans des tubes enterrés à une profondeur où la température du sol varie entre 10 et 15°C toute l’année.
Quand il entre en contact avec le sol, l’air récupère (il s’échauffe) ou perd des calories (il se refroidit) et est ensuite dirigé vers l’intérieur grâce à une ventilation ou la VMC double flux.

La particularité du puits canadien est de se servir de l'inertie thermique du sol :

- En hiver, les profondeurs du sol sont plus chaudes que l’air extérieur : l’air se réchauffe et chauffe votre habitat via la ventilation. On parle de puits canadien.
- Durant l’été, le sol est plus froid que l’air extérieur : l’air est refroidi et permet de rafraîchir votre logement. On parle de puits provençal (notamment dans le sud de la France où le procédé est devenu une tradition).

Construire un puits canadien


La conception et le dimensionnement d'un puits canadien/provençal sont 2 étapes primordiales pour son bon fonctionnement et pour garantir un air sain.

Le chantier consiste à mettre en place une canalisation souterraine, de 30 à 50 mètres de long selon les chantiers et à 2 mètres de profondeur en général, via un terrassement ou un forage à l’aide de tubes de polypropylène (matière plastique recyclable inoffensive, contrairement au PVC qui peut libérer des gaz et autres agents polluants).

Les autres composants d’un puits canadien :

- Une prise d’air, installée dans le jardin, aspirant l’air extérieur afin de l’injecter dans la canalisation enterrée,
- un ventilateur qui rejette cet air à l’intérieur : VMC double flux par exemple,
- des conduits intérieurs qui distribuent l’air renouvelé dans les pièces grâce aux bouches d’aération de la VMC.

Quelques autres éléments clés à prendre en compte :

- Le puits canadien étant conçu pour ne gérer uniquement que l’entrée d’air neuf, des bouches d’extraction devront être prévues pour rejeter, via la VMC, l’air vicié à l’extérieur.
- Une régulation avec un système gérant le début d’air par by-pass (une vanne qui empêche de puiser l’air dans le circuit enterré) est reliée au puits canadien permet de réguler la qualité ou l’humidité de l’air extérieur mis en circulation selon les besoins thermiques du logement et les périodes d’utilisation ou le climat.
-La filtration de l’air est primordiale afin de garantir la qualité sanitaire de l’air mis en circulation dans les conduits enterrés.
-Les besoins climatiques ne seront pas assurés à 100 % par le puits canadien, lequel sera couplé à un système de chauffage.

Puits canadien : un système performant ?


La performance d’un puits canadien/provençal dépendra de sa qualité de conception.

A ce titre, le dimensionnement doit prendre en compte, notamment :

- La situation géographique,
- les propriétés thermiques du sol (la bonne transmission des calories en dépend)
- le type de ventilation,
- les ongueurs et diamètres des conduits.

Une étude thermique du logement sera ainsi nécessaire avant tout lancement de chantier.

Mettre en place un puits canadien dès la construction d’un logement est préférable afin d’enfouir plus facilement les conduits et faire des économies sur le budget car le chantier sera moins conséquent.

Dans le cadre d’une rénovation, les travaux seront plus onéreux car il faut réaliser un terrassement et investir dans une VMC si besoin.

Optez pour des kits d’installation qui coûtent entre 1 000 et 3 000 euros* hors frais de travaux types terrassement, achat et installation d’une VMC, ...

Les avantages du puits canadien/provençal


- Ce procédé permet de réaliser des économies d’énergie (chauffage, voire rafraîchissement) car l’air aspiré ne provient pas directement de l’extérieur et reste à une température constante.
- Le puits provençal peut remplacer un système de rafraîchissement/climatisation si les protections solaires et les vitrages sont performants.


© David Mathieu  - Fotolia.com

Merci de votre avis !

En savoir plus

Basé sur le principe de la géothermie, le puits canadien ou puits provençal est un procédé permettant d’exploiter l’air du sol pour refroidir ou réchauffer un logement.

Pour aller plus loin

En ce moment sur le forum

Isolation et ventilation

211 discussions sur le forum Voir les discussions
Simulateur

Simulez vos Aides & Subventions pour vos travaux

Faire une simulation

Trouvez un professionnel
près de chez vous